La grève, le ministre de l’Education Nationale et l’école

Scénario habituel : les syndicats des personnels de l’EN revendiquent telle ou telle amélioration, de salaire, de conditions de travail etc. Le ministre, qui utilise les divisions syndicales (reflet des divisions idéologiques et politiques), répond par la langue de bois et, si la grève est décidée, escompte une faible mobilisation. Si les syndicats ne sont pasLire la suite « La grève, le ministre de l’Education Nationale et l’école »

Les agressions contre les élus

Près de 2000 agressions de tous ordres contre des élus ont été recensées en 2021. Une hausse de 200% par rapport à 1999. Soixante depuis le début de 2022. Il ne s’agit donc pas d’actes explicables par l’individu seul, mais par la collectivité. Si l’on prend l’exemple américain de l’envahissement du Capitole, les conditions mêmesLire la suite « Les agressions contre les élus »

Gustave Flaubert (6)

Plus j’avance dans la lecture de la correspondance et plus la problématique se précise : d’un côté, une philosophie de la vie, insensible et hostile à tout investissement social, qui se traduit sous la forme d’un « individualisme » (je reviendrai sur le terme) qui lui vaudra l’accusation d’égoïsme ; de l’autre, une œuvre littéraire qui illustre cette philosophie :Lire la suite « Gustave Flaubert (6) »

E. Zemmour et l’école des années 50

« Eric Zemmour a présenté « l’école que nous voulons », des propositions qui tiennent sur une petite double page, qui visent explicitement un retour à la communale des années 1950. Il a commenté trois tableaux, tirés de la direction de l’évaluation du ministère de l’éducation nationale, pour prouver que, « depuis trente ans, le niveau de nos élèves du primaireLire la suite « E. Zemmour et l’école des années 50 »

Gustave Flaubert (5)

Pour commencer à approcher ce que peuvent être ce rien et le type d’expression (style) adapté, j’ai relu le réquisitoire de l’avocat impérial (Ernest Pinard) et la plaidoirie de l’avocat de Flaubert (Jules Sénard) qui conclurent le procès intenté à Flaubert après la publication (en feuilleton) dans la Revue de Paris de Madame Bovary. FlaubertLire la suite « Gustave Flaubert (5) »

Gustave Flaubert (4)

1 – Première période de la correspondance (réf. édition des œuvres complètes du Club de l’Honnête Homme) : depuis sa première lettre –  à sa grand-mère (le 1er janvier 1830 – il a 9 ans) jusqu’à la lettre de rupture avec Louise Colet (le 6 mars 1855 – il a 34 ans) en passant parLire la suite « Gustave Flaubert (4) »