IVG…

« Un nouveau manifeste des 343 réclame l’allongement des délais de recours à l’IVG.A la veille du cinquantième anniversaire du texte qui a marqué l’histoire du droit à l’avortement, les signataires « exigent » une extension des délais légaux au-delà de douze semaines. » (A la Une du Monde – 04.04.2021)

Ma contribution :

Personne ne dit que l’IVG est un moyen contraceptif. Elle est un pis-aller et  il n’est pas sans difficultés pour celles qui y ont recours.

Elle résulte d’une contraception manquée pour des raisons qui ne sont pas seulement matérielles mais idéologiques (cf. le discours religieux millénaire et encore actuel, dépréciatif, culpabilisant, sur le corps et la sexualité). Ce « ratage » est celui d’un couple.

L’embryon/fœtus supprimé est vivant, comme sont vivants, les millions de spermatozoïdes, dont un seul pénètre l’ovule, et qui meurent. Comme est vivant l’ovule qui n’est pas fécondé et qui meurt.

La définition du seuil à partir duquel l’embryon/fœtus, vivant, est un être humain social appartient à la société humaine et à elle seule.

Au contraire de l’exploitation des hommes, de l’esclavage, du racisme, de la colonisation, de la guerre, l’IVG n’est pas un mépris. Elle est une souffrance liée à notre longue histoire de transcendance aliénante où La Vie primait, et prime encore souvent, sur les vivants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :