Le parti républicain des Etats-Unis.

« Les républicains ont choisi le parti contre le pays et le clanisme contre la République. » (Editorial –  à charge – du Monde – 16.02.2021) Cette affirmation reflète plus une conception morale qu’une analyse de la nature de ce parti. D’abord, une remarque qui n’est peut-être pas inutile malgré son évidence apparente : comme son nomLire la suite « Le parti républicain des Etats-Unis. »

L’acquittement de Trump

« Donald Trump acquitté sans gloire à l’issue de son second procès en destitution. Cinquante-sept élus se sont prononcés samedi en faveur de la culpabilité de l’ancien président, il en fallait soixante-sept pour le condamner.» Les réactions se partagent entre la critique de l’énoncé du journal (accusation de parti pris), les soutiens (minoritaires, qui utilisent l’arme deLire la suite « L’acquittement de Trump »

Procès Trump : Le dilemme du parti républicain

Si D. Trump avait explicitement appelé à un coup d’état qui eût réussi, il en aurait forcément revendiqué la responsabilité sans que la question de sa culpabilité ne soit même envisagée. Ce qui revient à dire que s’il est acquitté, le parti républicain valide implicitement la possibilité d’un coup d’état, sauf à nier la responsabilitéLire la suite « Procès Trump : Le dilemme du parti républicain »

La censure de D. Trump

Après l’envahissement du Capitole, les plateformes Twiter, Facebook, Instagram… ont bloqué les comptes de D. Trump. Les questions que posent ces décisions unilatérales de sociétés dont la nature n’apparaît pas dès lors très clairement (fournisseurs ? hébergeurs ?) était l’objet du débat de l’émission de Marc Weitzmann, Signes des temps  – France Culture –   17/01/ 2021- 12Lire la suite « La censure de D. Trump »

Fascisme, la peur du mot

Ce matin  (11 janvier 2021) G. Erner recevait dans Les Matins de France-Culture Marc Lazar, professeur en histoire et sociologie politique  à Sciences Po et Marie-Cécile Naves, directrice à l’Iris (Institut de Relations Internationales et Stratégiques) pour parler de l’épisode insurrectionnel du Capitole et du rôle joué par D. Trump. Le journaliste pose la question :Lire la suite « Fascisme, la peur du mot »

L’invasion du Capitole et la double victoire électorale en Géorgie

Le Monde du 6.01.202 publie une analyse de Musa-Al Gharbi, sociologue, chercheur à l’université Columbia de New-York.   « Trump ne s’est pas rallié les Blancs avec sa rhétorique et sa politique racistes, il se les mis à dos. Et si le style a repoussé bon  nombre de sympathisants républicains blancs, il semble au contraire avoirLire la suite « L’invasion du Capitole et la double victoire électorale en Géorgie »

D.Trump et la Cour Suprême

« L’une [des plaintes] portée par l’élu républicain de la Chambre des représentants Mike Kelly, contestait la légalité des votes par correspondance en Pennsylvanie. Après son rejet par la cour suprême de cet Etat-clé, les plaignants s’étaient tournés en urgence vers la Cour suprême des Etats-Unis pour lui demander de geler toutes les opérations électorales leLire la suite « D.Trump et la Cour Suprême »

Par-delà Maduro et Trump

« Ce qui se passe aujourd’hui au Venezuela est une imposture et une mascarade, pas une élection.  Les résultats annoncés par le régime illégitime de Nicolas Maduro ne refléteront pas la volonté du peuple vénézuélien », a écrit dimanche le secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, sur Twitter. (Le Monde du 7/12) L’élection vénézuélienne (près de 70% d’abstention)Lire la suite « Par-delà Maduro et Trump »

Trumpisme ? (suite)

Le commentaire de Pepou27 du premier article Trumpisme ? propose la problématique d’un paradoxe (para/doxa, deux mots grecs  = contre l’opinion commune, ce qui est attendu) : comment se fait-il que des électeurs dont il semble qu’ils aient objectivement sinon tout à perdre, du moins rien à gagner de la réélection de Trump (Pepou27 en précise lesLire la suite « Trumpisme ? (suite) »

Election américaine (suite)

Dans un système démocratique, la déclaration de victoire d’un candidat avant que le décompte des voix n’ait été achevé est, stricto sensu, un impensable. A plus forte raison si cette déclaration est accompagnée de l’accusation du « vol de l’élection » par le parti adverse. C’est ce que vient de faire D. Trump à Washington sans, jusqu’ici,Lire la suite « Election américaine (suite) »