COMMUN (8) : récréation en forme de conte

Je ne l’ai pas découvert tout de suite. C’est après la première tasse de café que je m’en suis rendu compte. J’avais senti un léger mal de tête et j’ai voulu dire, tiens, j’ai mal à la tête, mais je ne suis pas parvenu à dire j’ai. J’avais ouvert la bouche, comme d’habitude, émis uneLire la suite « COMMUN (8) : récréation en forme de conte »

L’enjeu du vote du 24 avril

Je ne parle pas ici des personnes Marine Le Pen et Emmanuel Macron mais de ce dont ils sont, plus ou moins consciemment, l’expression. Il ne s’agit donc pas de voter pour ou contre l’une ou l’autre, mais de savoir ce que disent leurs discours. Le discours d’E. Macron est celui du capitalisme dont jeLire la suite « L’enjeu du vote du 24 avril »

Le dénominateur commun

Quel que soit le lieu sur la planète où se porte le regard, les signes du bonheur collectif ne sont que rarement dominants, s’ils le sont jamais. Ce n’est pas une question de choix, personnels ou éditoriaux – le verre à moitié plein ou à moitié vide n’est qu’une fausse problématique ignorant le processus qui conduitLire la suite « Le dénominateur commun »

« Vous protéger », dit-il.

Une fois encore, le discours d’E. Macron (02.03.2022) est celui de l’adulte à l’enfant.  Une fois encore – après l’invasion virale, l’invasion russe – le jeu de l’infantilisation qui distingue celui – lui – qui sait et qui peut, de ceux – nous – qui n’ont pas besoin de savoir parce qu’ils ne peuvent rien,Lire la suite « « Vous protéger », dit-il. »

Deux problèmes : la « fatigue de la société » et l’entrée au Panthéon de Gisèle Halimi.

1 – La fatigue. Sous le titre « Une société peut-elle être fatiguée ? » la Une du Monde publie un article ainsi résumé : « La pandémie de Covid-19 a mis au premier plan les problèmes de santé mentale, relève le sociologue Alain Ehrenberg , qui pense qu’une société centrée sur l’autonomie individuelle favorise la transformation de questions relevantLire la suite « Deux problèmes : la « fatigue de la société » et l’entrée au Panthéon de Gisèle Halimi. »

La proposition négative d’Anne Hidalgo

Après avoir déclaré qu’elle était hostile à une primaire pour désigner un candidat commun de gauche, A. Hidalgo en propose une aujourd’hui. Le motif est évident : comme elle réalise qu’elle n’a aucune possibilité de participer au second tour, elle trouve cette porte de sortie, immédiatement refermée par ceux qu’elle invite à la franchir avec elle.Lire la suite « La proposition négative d’Anne Hidalgo »

La maire de Genève et E. Zemmour – dialogue

« Frédérique Perler, qui occupe pour un an la tête de l’exécutif local, s’est opposée à la venue du polémiste d’extrême droite dans une salle municipale, au nom des valeurs humanistes de la ville. » (A la Une du Monde – 26.11.2021) Contribution de A – Magnifique illustration du rôle d’opérette que joue l’ »antifascisme ». Genève tout commeLire la suite « La maire de Genève et E. Zemmour – dialogue »

Action syndicale du 5 octobre

« Plusieurs syndicats appellent à une journée de mobilisation le 5 octobre La CGT, FO, la FSU, Solidaires et les organisations de jeunesse FIDL, UNEF et UNL « s’opposent à ce que la situation sanitaire soit utilisée par le gouvernement et le patronat pour accélérer la remise en cause des droits et des acquis des salariés et desLire la suite « Action syndicale du 5 octobre »

Le manifeste européen de Slavoj Zizek

L’analyse que propose le philosophe slovène (Le Monde du 14.05.2021) met en cause les  diverses idéologies (incarnées notamment par B.Johnson, V.Poutine, M. Salvini, V. Orban et aussi par « les racistes pro-immigration, les progressistes sud-américains… ») selon lesquelles la cause des maux serait « l’eurocentrisme », « l’individualisme européen » dont la pandémie, via la vaccination, souligne les carences. Il répondLire la suite « Le manifeste européen de Slavoj Zizek »

Napoléon

La manière dont est traitée la commémoration est en soi un problème : tous les discours que j’ai entendus, pour ou contre, s’appuient sur l’a priori implicite selon lequel tout s’explique par l’homme/individu. Le rétablissement de l’esclavage par Napoléon serait à inscrire dans la « part d’ombre » du personnage, le code civil dans sa part de lumière.Lire la suite « Napoléon »