Récréation (3) : Procès du marquis de Sade, d’un point de vue internationaliste et prolétarien. Drame théâtral en 2 actes et 2 tableaux, sans entracte, ni Esquimau, ni Lapon, ni Inuit, ni cassoulet.

                                                Avertissement Ce jeudi 29 octobre 2020, avant que le confinement ne referme les salles de théâtre,  avant de présenter cette seconde pièce du Théâtre de Peu, enfin, avant que ne soit sifflée la fin de la récré, je voudrais réparer un oubli fâcheux. J’ai en effet omis de mentionner, parmi les humoristes calembouristes, FrançoisLire la suite « Récréation (3) : Procès du marquis de Sade, d’un point de vue internationaliste et prolétarien. Drame théâtral en 2 actes et 2 tableaux, sans entracte, ni Esquimau, ni Lapon, ni Inuit, ni cassoulet. »

Récréation (2) :Idylle patriotique et campagnarde en 3 actes et 6 tableaux,sans entracte ni bonbons glacés ni chaud cola ni choucroute garnie.

            Sous-titre : La Marseillaise en calembour                                      Personnages – le comte Yvan, d’origine russe, communément appelé Yves, qui aime les tartines de beurre pour son goûter et qui parfois laisse échapper un mot russe. – Alonse, son garde-chasse, familier, peu lettré, mais sachant compter. – Le fermier, affligé d’une forte myopie et d’un mal deLire la suite « Récréation (2) :Idylle patriotique et campagnarde en 3 actes et 6 tableaux,sans entracte ni bonbons glacés ni chaud cola ni choucroute garnie. »

Récréation par le rire et l’absurdité (1)

Victor Hugo, Pierre Dac, Francis Blanche, Bobby Lapointe, Pierre Desproges et  Raymond Devos aimaient et pratiquaient le calembour : jouer avec l’homophonie (identité de son : sot, sceau, seau…) et la polysémie (nombreux sens : table à manger, de la loi, d’harmonie, clé des songes, de sol, de l’énigme…) des mots. Bref, exercer son esprit à faire desLire la suite « Récréation par le rire et l’absurdité (1) »