ChatGPT et l’Intelligence artificielle (IA)

A la Une du Monde du 22.01.2023 :

« ChatGPT, le générateur de textes d’OpenAI, met en lumière le recours croissant aux IA dans de nombreux corps de métier. Si certains font avec l’émergence de ces nouveaux outils, d’autres s’opposent à leur adoption. »

Quelques réactions :

« Les moissonneurs, au début du 19 siècle, ont détruit, en Ecosse, la première moissonneuse qui, pourtant, les soulageait de bien pénibles travaux. »

« C’est souvent bluffant Chat GPT. Ca fait des calculs, des démonstration, des introductions ou des paragraphes de dissertation., Ca traduit dans toutes les langues.  Le seul truc que je ne lui ai pas encore vu faire c’est de l’humour. Je ne sais pas si, à cette heure ce genre d’I A peut inventer des blagues qui soient drôles. Mais ça ne va sûrement pas tarder. »

« Mais qu’est-ce qu’on va bien rire ! Déjà qu’avec l’intelligence normale, banale et ordinaire on va droit dans le mur de la c… absolue ; on n’ose imaginer ou va nous mener le cafouillazibule electronicoinformaticon ? »

Un lecteur lui répond « Cafouiatuble, qui est champion du monde de tous les jeux d’esprits type échecs, go, etc. Vous devriez vous informer un peu plus. Tapez ‘DeepMind’ ou ‘Hassibis’ sur Google. Bonnes lectures. »

Auquel il répond : « J’ai entrepris de relire Voltaire et Camus, c’est autrement formateur sur le plan humain que vos distractions d’ados ! »

« L’enjeu peut être résumé de la manière suivante : lorsqu’il est possible d’effectuer des tâches intellectuelles concrètes de manière rapide et peu chère grâce à l’IA, a-t-on encore besoin des abstractions qui permettaient aux travailleurs intellectuels humains d’accroître leur productivité ? Le capitalisme a-t-il besoin de la classe créative ? »

Ma contribution

C’est une machine. Créée par les hommes qui décident de la mettre en marche ou pas. Elle ne peut restituer que ce qui lui a été donné, et, mutatis mutandis, avec des capacités analogues à celles qu’a l’avion pour la vitesse.  Très pratique, donc. L’usage ? On peut utiliser une chaise pour s’asseoir ou assommer son voisin. La fabrication de la chaise n’exige pas une concertation préalable majeure : sa nécessité est d’ordre fondamental, si j’ose dire, et le risque de sa perversion est marginal. En revanche, l’IA concernant à la fois l’intelligence et l’artifice, donc la capacité infinie de nuisance dont dispose l’homme par son intelligence et ses artifices, peut-être n’est-il pas trop tard pour s’asseoir (sur des chaises) autour d’une table et construire la problématique de l’usage d’une intelligence sans mémoire ni imaginaire sensibles, dépourvue de chair, de sang de sexe, d’amour et de passions, fonctionnant machinalement, à froid, comme, parfois, les hommes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :