Les morts de Calais

Qu’y-a-t-il, en amont, qui permette de comprendre que des hommes et des femmes montent, avec des enfants, dans des embarcations inadaptées pour tenter de traverser la mer avec la forte probabilité de se noyer ? Ce type de questionnement et de problématique (la recherche des causes et la sauvegarde des personnes) est celui qu’on trouve dans les livres étudiés à l’école et dont il est dit qu’ils constituent notre culture. Les ONG humanitaires et les passeurs, sont, pour des objectifs opposés, les produits de la carence des politiques nationales et internationales dont nous élisons les responsables. Focaliser la critique sur ceux qui aident les migrants ou exploitent leur misère revient à les présenter comme des causes et à justifier ces carences politiques.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :