Amazon-US : le syndicat refusé par les employés.

« Les syndicats avaient gagné la bataille médiatique. Ils ont perdu celle des urnes. Les salariés de l’entrepôt Amazon de Bessemer, bourgade pauvre située au sud de l’ancienne cité minière de Birmingham, en Alabama, ont voté contre la syndicalisation de leur site dans un rapport supérieur à deux contre un. Près de 5 900 employés étaient appelés à voter par correspondance. Le non à la syndicalisation l’a emporté avec 1 798 voix, contre 738 votes en faveur du RWDSU, le syndicat national de la distribution que des employés voulaient rejoindre. » (A la Une du Monde – 10.04.2021)

Quelques contributions :

« Le peuple a compris que le socialisme n’apportait que la misère et la ruine. On n’est plus en 1848. »

« Un patron qui interdit les syndicats, des employés qui votent majoritairement contre leurs propres intérêts… Pauvre pays. »

« Peut-être leur a-t-on cité comme exemple la CGT qui fait passer en priorité 1) l’obtention de privilèges toujours plus importants pour ses permanents et 2) son idéologie politique d’extrême gauche mortifère. On peut comprendre alors que les salariés des autres pays y réfléchissent à 2 fois. »

« Le personnel a voté, le pistolet sur la tempe (menace de fermeture). Les contempteurs de syndicats pensent-ils vraiment que ce sont les syndicats qui sont responsables de la disparition de Péchiney, Usinor etc. et de la suppression de centaines de milliers d’emplois ? Ou plutôt la possibilité d’augmenter les profits en délocalisant ? »
« Sans syndicats, pas de congés payés (deux semaines aux E.U.) , pas de sécurité sociale (comme aux E.U.), etc. »

« Le meilleur syndicat est une situation de quasi plein emploi.
ça oblige les salariés à être performants pour être embauchés par les meilleures entreprises.
ça oblige les entreprises à favoriser l’épanouissement des salariés afin d’attirer les meilleurs. »

Ma contribution :

L’événement illustre le rapport passionnel (cf. les contributions) et ambivalent individu/commun, exacerbé ici par l’enjeu du risque pour son emploi, in fine, sa vie. L’Histoire en offre des exemples innombrables dans tous les domaines. Le syndicat (« avocat »=loi/commun) n’est pas accepté par le patronat qui lui oppose le paternalisme (« père »=affectif/individu) appuyé plus ou moins explicitement sur le chantage. Ce rapport de force  est l’expression d’un débat à la fois personnel et social (cf. le maître et le serviteur > Hegel, Marx, Nietzsche) qui touche à la conscience spécifique que nous avons de notre fin. On croit parler de syndicat et/ou de politique (réformisme/révolution), on parle en réalité de l’équation capitaliste (être =avoir plus) qui nous constitue et du rapport que nous avons avec elle. Plus ou moins consciemment. D’où le dialogue de sourds et, le plus souvent, sa violence.  

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :