Les gamines à la dérive de Barbès

« Elles s’appellent Hana, Soraya ou Célia et font partie de ces dizaines d’adolescents – jeunes migrants isolés ou filles souvent mineures en rupture familiale – qui zonent depuis 2016 dans les rues de ce quartier parisien, survivant dans la violence et la débrouille sans rien attendre du lendemain.» (A la Une du Monde – 06.03.2021)Lire la suite « Les gamines à la dérive de Barbès »