B. Macron, immigration, wokisme

Trois sujets amplement discutés dans les tribunes du Monde du 13/01/2023. Trois contributions.

1) Brigitte Macron et son expression publique:

Le problème n’est pas de contester à B. Macron le droit d’avoir des opinions comme n’importe qui, mais de reconnaître que l’écho de leur expression n’est pas dissociable du pouvoir qu’exerce E. Macron. Elle le signifie elle-même en disant, à propos du port de l’uniforme « Je l’ai bien vécu », ce qui, sous l’apparence d’une simple dénotation, est ce qu’on appelle un argument d’autorité, à savoir : si je l’ai bien vécu c’est que c’est bien. Quant au fond, l’uniforme, comme son nom l’indique, n’est qu’une forme unique, autrement dit une manière de dissimuler, pendant un temps donné, sous une apparence d’égalité formelle, les disparités dont la bonne conscience se plaît à croire et surtout à faire croire qu’elles sont abolies.

2) La question de l’importance de l’appel d’air, mise en cause par des recherches universitaires contestées par de nombreux lecteurs :

Quelles que soient les conditions d’accueil, reste une question majeure : celle du niveau des contraintes qui conduisent toutes ces personnes à quitter leur pays pour un voyage qui met leur vie en jeu. A tous ceux qui répondent par l’appel d’air : posez-vous la question pour vous-même et imaginez la puissance qu’il faut lui supposer pour que vous vous résolviez à prendre une telle décision. L’appel d’air n’est ni plus ni moins qu’un argument-prétexte pour évacuer la question des coresponsabilités.

3) le wokisme dont l’universitaire québécois Francis Dupuis-Déri met en cause les critiques dont il est l’objet [Panique à l’université – éditions Lux] et qui suscite une vive contestation  :

Ce qu’on appelle wokisme concerne spécifiquement les Etats-Unis et les sociétés occidentales qui n’ont jamais construit et analysé – hors des champs très commodes de l’idéologie religieuse, de la repentance, du passé prétendument révolu etc. –  la problématique du racisme, du colonialisme et de leur rapport avec le capitalisme, en particulier ses formes industrielles et commerciales depuis la fin du 18ème . Les démesures du wokisme ne sont que les réponses aux démesures de ces absences et de ces dénis. Les unes ne sont pas plus acceptables que les autres. La mauvaise foi consiste à oublier les secondes, bref, à faire comme si le wokisme ne se situait pas dans l’histoire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :