Rutebeuf-Verlaine, le couple surprenant.

L’article qui leur a été consacré ici le 7 juin 2020 a attiré l’attention de 1651 visiteurs à ce jour. Je trouve que c’est beaucoup. Parce que quand même. Quelqu’un à qui je faisais part de mon étonnement m’a fait remarquer que taper « Rutebeuf-Verlaine » dans un moteur de recherche faisait apparaître le blog en première position. Oui, bon, mais cela n’explique que la partie la plus mince de l’énigme, l’autre, la plus épaisse, étant : mais qu’est-ce qui peut conduire à cette recherche d’un couple qui n’est pas tout à fait au premier plan de l’actualité ? Ce serait le couple Verlaine-Rimbaud, je comprendrais, mais cette relation tout de même improbable !  Rutebeuf ne la mentionne jamais, j’ai vérifié. Je n’ai rien trouvé non plus dans l’œuvre et la correspondance de Verlaine. Si vous vous lancez à votre tour dans cette recherche, comme vous partiriez pour un voyage vers un inconnu gros de promesses (c’est une métaphore parturiente, si j’ose dire ), je vous souhaite un bon vent (c’est encore une métaphore, maritime cette fois, agrémentée d’un clin d’œil poétique en direction du couple en question). Ne manquez pas de faire part du résultat de vos recherches.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :