The fields of Athenry : un souffle d’humanité

C’est une chanson de trois couplets qui parle de la grande famine que connut l’Irlande au milieu du 19ème siècle. Elle est l’expression d’une communauté.

Vous pouvez la trouver sur YouTube.

Plusieurs versions, dont celles de Paddy Relly seul (les paroles défilent sur l’écran) ou avec le groupe The Dubliners, ou encore celle qui est interprétée par les habitants d’Athenry, une localité située au nord de Galway.

Voici le texte :

Par un mur de prison solitaire
By a lonely prison wall

J’ai entendu une jeune fille appeler
I heard a young girl calling

« Michael, ils t’ont emmené
« Michael, they have taken you away

Car tu as volé le maïs de Trevelyan
For you stole Trevelyan’s corn

Alors les jeunes pourraient voir le matin
So the young might see the morn

Maintenant, un bateau-prison attend dans la baie »
Now a prison ship lies waiting in the bay »

                           **

Bas se trouvent les champs d’Athenry
Low lie the fields of Athenry

Où une fois nous avons regardé les petits oiseaux libres voler
Where once we watched the small free birds fly

Notre amour était sur l’aile, nous avions des rêves et des chansons à chanter
Our love was on the wing we had dreams and songs to sing

C’est si solitaire autour des champs d’Athenry
It’s so lonely ’round the fields of Athenry

                         **

Par un mur de prison solitaire
By a lonely prison wall

J’ai entendu un jeune homme appeler
I heard a young man calling

« Rien n’a d’importance, Mary, quand tu es libre
« Nothing matters, Mary, when you’re free

Contre la famine et la couronne
Against the famine and the crown

Je me suis rebellé, ils m’ont abattu
I rebelled, they cut me down

Maintenant tu dois élever notre enfant avec dignité »
Now you must raise our child with dignity »

                           **

Bas se trouvent les champs d’Athenry
Low lie the fields of Athenry

Où une fois nous avons regardé les petits oiseaux libres voler
Where once we watched the small free birds fly

Notre amour était sur l’aile, nous avions des rêves et des chansons à chanter
Our love was on the wing we had dreams and songs to sing

C’est si solitaire autour des champs d’Athenry
It’s so lonely ’round the fields of Athenry

                           **

Par un mur de port solitaire
By a lonely harbour wall

Elle a regardé la dernière étoile tomber
She watched the last star falling

Alors que ce bateau-prison naviguait contre le ciel
As that prison ship sailed out against the sky

Car elle vivait dans l’espoir et la prière
For she lived in hope and pray

Pour son amour à Botany Bay
For her love in Botany Bay

C’est si solitaire autour des champs d’Athenry
It’s so lonely ’round the fields of Athenry

                          **

Bas se trouvent les champs d’Athenry
Low lie the fields of Athenry

Où une fois nous avons regardé les petits oiseaux libres voler
Where once we watched the small free birds fly

Notre amour était sur l’aile, nous avions des rêves et des chansons à chanter
Our love was on the wing we had dreams and songs to sing

C’est si solitaire autour des champs d’Athenry
It’s so lonely ’round the fields of Athenry

2 commentaires sur « The fields of Athenry : un souffle d’humanité »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :