E. Zemmour et l’école des années 50

« Eric Zemmour a présenté « l’école que nous voulons », des propositions qui tiennent sur une petite double page, qui visent explicitement un retour à la communale des années 1950. Il a commenté trois tableaux, tirés de la direction de l’évaluation du ministère de l’éducation nationale, pour prouver que, « depuis trente ans, le niveau de nos élèves du primaire en français et en mathématiques a chuté ». « C’est une vraie catastrophe ! », s’est indigné le candidat, alors que « dans les années 1970, 1980, 1990, tous les médias bien-pensants, le journal Le Monde en tête, disaient “le niveau monte”».( A la Une du Monde – 11.01.2022)

Ses propositions vont du port de la blouse au rétablissement du certificat d’études en passant par la restauration de l’enseignement du latin et du grec dans le premier cycle et la suppression du collège unique.

Ma contribution :

L’invocation des fondamentaux mythifiés est une caractéristique du discours d’extrême-droite. Le procédé est simple et simpliste : dresser la liste des dysfonctionnements (réels) et préconiser le retour à un avant qui est mieux parce qu’il est l’avant. Ce type de discours repose sur le principe de l’immuable/figé qui renvoie à une forme d’essentialisation d’un type d’homme et de société qui n’ont jamais existé que dans les reconstructions nostalgiques. Les dysfonctionnements de l’école ne sont pas liés à une contingence qu’il suffirait de gommer pour retrouver un prétendu absolu, ils sont le produit des dénis du système dont l’extrême-droite est, de manière cyclique, l’expression pathologique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :