Polémique Zemmour… 3ème épisode

[Présidentielle 2022 : dans le sud de la France, Eric Zemmour lance sa campagne sans le dire. Le polémiste et essayiste d’extrême droite a ouvert sa tournée politique ce week-end, à Toulon et à Nice, sous couvert de rencontres littéraires. (…) Citation : «  L’islam est le plus grand danger, je ne me cache pas derrière mon petit doigt. Il nous faut tout faire pour rester en vie. »] (A la Une du Monde – 19.09.2021)

Quelques exemples de contributions :

« J’ai du mal à croire que Zemmour ira jusqu’à se déclarer candidat.
Il est là pour gagner de l’argent et cette fausse candidature est un moyen exceptionnel pour multiplier les bénéfices. Et pour ses donateurs (Bolloré et consorts), il est moyen pour pousser les candidats de droite à radicaliser leurs discours. »

« Je pense que Zemour peut démonétiser MLP et jouer la partition du 3ème homme venu de nulle part et présent au second tour. Son livre bientôt vendu à 300 000 exemplaires et ses sponsors médiatiques lui assurent une présence de tous les instants et des finances bien utiles. Ne jamais sous-estimer ses adversaires ! Mefiat ! »

« Allez, le Z président, Houellebecq premier ministre, Onfray à l’Éducation et De Villiers à la Culture.
Ça, ça serait chic ! »

« Est-ce vraiment de l’information ? Quel intérêt y a-t-il à faire de la publicité à ce triste sire?
Il y a des sujets bien plus graves et intéressants Par exemple l’aide sociale à l’enfance
tous ces gamins maltraités … toutes ces femmes victimes de violences parfois jusqu’à la mort
Nombreux sont les sujets qui devraient être abordés, mais sans doute c’est moins polémique, moins intéressant…Il faut arrêter de nourrir la Bête Immonde et s’occuper enfin de l’humain. »

« Je me délecte des commentaires énervés des bobos socialo-progressistes. Votre monde est mort, et ce depuis des années. Il ne reste de votre idéologie que des artefacts dont plus personne ne veut. Quoi qu’il arrive, que nous gagnions ou que le camp d’en face gagne, vous allez subir un important retour de manivelle. »

«Quelle droitisation de la France quand même…qu’attendent donc les Insoumis, le PS et Eelv pour s’unir? »

«  Ça sent le roussi pour les progressistes.. »

«Article méprisant et à charge. Sans réel intérêt journalistique où il s’agit surtout de montrer qu’on est « contre Zemmour » (…) En attendant, il impose ses thèmes de campagne, son livre cartonne et il obsède tout le poulailler ce qui est réjouissant. (…) Bref haïssez-le, il vous salue bien. » 

 Ma contribution :

Dire que l’islam est « le plus grand danger » est un exemple du simplisme caractéristique de ce qu’on appelle le « bon sens populaire » : sauf à affirmer que l’islam est le plus grand danger en soi, la question devrait être : qu’est-ce qui a conduit à faire de l’islam le plus grand danger ? Seulement,  cette question met fin au récit et oblige au discours d’analyse… qui débouche sur une cause qui n’est pas l’islam. Elle n’est donc pas posée. Faire la liste de ce qui dysfonctionne (l’école, les « quartiers »…) et en rendre l’islam (=l’immigration) responsable revient à prendre la conséquence pour la cause. C’est un des ressorts du populisme qui répond  au besoin de certitudes, à tout prix.

Une réponse :

« Vous ne pouvez pas faire abstraction de causes culturelles. Des populations asiatiques se sont retrouvées également concentrées et n’ont pourtant pas débouchées sur des zones de non droit. »

Ma réponse :

Je ne fais abstraction de rien. J’essaie simplement de tenter de souligner l’importance de l’analyse.  La cause des zones de non droit est-elle « culturelle » ? Il y a des immigrés musulmans, d’Afrique du nord notamment, depuis de nombreuses décennies. Est-ce que ces zones ont toujours existé ? Est-ce que tous  ces immigrés, de même culture originelle, ont tous les mêmes comportements ? Autrement dit, quelle est la part des conditions dans lesquelles sont constituées les concentrations que vous évoquez ? Plus globalement, il serait intéressant d’examiner le rapport entre l’implosion soviétique (la fin de l’hypothèse d’une alternative – quels qu’en soient l’ambivalence et le rejet –  au  système capitaliste) et le début de ce qu’on appelle « terrorisme islamiste ». Je pense qu’il s’agit, à des niveaux et sur des modes d’expression différents, du même problème.

Une autre réponse :

« Zemmour dit que la caractéristique de l’islam est d’être politique, et il l’argumente à mon avis fort bien. Le danger provient donc de la nature même de cette religion, et ne serait donc pas un caractère acquis comme vous l’affirmez. Je note au passage que vous accréditez l’idée que l’islam est un danger quand vous écrivez « qu’est-ce qui a conduit à faire de l’islam le plus grand danger ? » »

Ma réponse :

Notez, au passage, « La question devrait être » du point de vue d’E. Z. Que la religion musulmane ait une dimension missionnaire, donc politique, comme la religion chrétienne, n’est pas une idée nouvelle. Ce qui est plus intéressant, c’est la dimension qu’elle a prise ces dernières décennies au niveau international. (cf. ma réponse précédente)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :