Le CSA et CNews

« Le CSA met en garde CNews* contre « l’absence de diversité des points de vue exprimés » dans deux émissions de Pascal Praud. Ces émissions, diffusées les 26 avril et 3 mai, étaient consacrées à une tribune d’anciens militaires regrettant « le délitement » de la France et donnaient la parole uniquement aux soutiens de celle-ci. » (A la Une du Monde – 28.08.2021)

Cette mise en garde suscite de nombreux commentaires, critiques le plus souvent, qui lui opposent l’homogénéité partisane des équipes rédactionnelles des chaînes publiques.

Ex :

« Le CSA se moque du monde et se rêve en censeur. Il n’a jamais « mis en garde contre l’absence de diversité des points de vues exprimés » les médias du service public, le record du conformisme progressiste étant obtenu par France Inter, France Culture etc. Une émission comme C dans l’air n’est jamais un lieu où des opinions opposées se confrontent. Cnews, notons-le, invite des chroniqueurs de gauche, tel Laurent Joffrin. En France, un média conservateur, chose admise sans problème dans toutes les démocraties, est un objet de scandale. (…) »

« Peut-être que le CSA ne connaît pas la fréquence de France Inter, dont l’ensemble des chroniqueurs, quoi que payés par les impôts de tous les Français, ne résonne (raisonne ??) que du son d’une seule cloche, celle de la bien-pensance de gauche ??? »

« Est-ce qu’un média (écrit ou audio) est libre de sa ligne éditoriale? D’après le CSA, il ne le semble pas. Dès lors, on doit obliger Le Monde à publier des tribunes en faveur des thèses du RN, France-inter à recruter des humoristes de droite, etc… et comme ça jusqu’à l’envi. Et pour faire respecter ces obligations (il ne s’agit pas encore d’interdictions), on assignerait à chaque média un fonctionnaire chargé de contrôler le respect de la diversité des opinions et celles-ci devraient couvrir le spectre allant des blacks blocs aux identitaires puisque la diversité est contraire à la moindre restriction.(…) »

Ma contribution :

L’intervention et la formulation du CSA dénotent un désarroi. L’objet réel n’est pas le problème de la diversité de points de vue, mais la résurgence d’un type d’expression médiatique dont la nature exclut le dialogue parce que le but visé n’est pas l’information, mais la propagande d’une idéologie. C’est en cela qu’à mon sens se trompent ceux qui placent cette question dans le champ du débat contradictoire et de la tolérance. Le désarroi vient sans doute de la difficulté à rendre compte de ce qui rend possible un tel type d’expression, aujourd’hui.

*En 2016, à la suite de la reprise en main du groupe Canal+ par Vincent Bolloré et d’une grève d’un mois de la rédaction pour réclamer son indépendance, plus des trois quarts des journalistes quittent I-Télé, qui est rapidement paralysée par le manque d’effectifs. La chaîne est rebaptisée CNews le 27 février 2017. Sa nouvelle ligne éditoriale est généralement décrite comme conservatrice, voire orientée à l’extrême droite, ce qui lui vaut d’être considérée comme l’équivalent français de la chaîne américaine Fox News.  La stratégie se révèle gagnante à partir de 2019-2021, CNews augmentant significativement ses audiences au point de talonner voire dépasser la première chaîne d’information nationale, BFM TV. (source : Wikipédia)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :