La question des brevets

La question de la levée des brevets des vaccins est un des signes de la contradiction entre privé/individu<>public/commun. La problématique n’est pas abordée sur le fond, ce qui explique les imbroglios du traitement d’un seul symptôme. Si la levée de la propriété intellectuelle du brevet répond à la nécessité du commun révélé par la pandémie, elle se heurte à la difficulté de la production du vaccin qui suppose des procédures/infrastructures très pointues, et qui, elle aussi, touche actuellement au privé.

La contradiction est intéressante d’abord dans le sens où elle permettra peut-être de relancer le débat, de nature politique, sur le « commun », par un autre biais que la référence aux expérimentations communistes dont le fiasco amplifie  les réactions historiques de rejet. Ensuite par le fait que l’initiative vient du pays sans doute le plus hostile à l’idée de « commun ». Même si la problématique qui la sous-tend  n’est pas explicitée (comment peut-elle l’être aux USA sans accusation de « communisme » ?) ce qui compte c’est qu’elle constitue un fait/événement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :