Joinville-le-Pont

Au siècle dernier, Roger Pierre et Jean-Marc Thibaut, puis Bourvil, chantaient, ce refrain  d’une chanson populaire écrite par Roger Pierre :

A Joinville le Pont
Pon! Pon!
Tous deux nous irons
Ron! Ron!
Regarder guincher
Chez chez chez Gégène
Si le coeur nous en dit
Dis dis
On pourra aussi
Si si
Se mettre à guincher
Chez chez chez Gégène

Vendredi soir 13 novembre, trois à quatre cent personnes ont participé dans cette commune à une fête clandestine indique Le Monde.

Quand la fête devient clandestine…

Elle ne s’est pas déroulée dans une guinguette au bord de la Marne, mais chez un particulier dont il n’est pas précisé s’il s’appelle ou non Gégène.

Il y eut, entre les participants et les forces de police venues la disperser,  un échange de grenades dites de « désencerclement » et de bouteilles. Les unes envoyées par les forces de police, les autres par certains fêtards.

Jusque-là, balance entre drame et burlesque.

Un des participants blessé et hospitalisé a été testé positif au coronavirus.

Et là, les rires du déni peuvent se transformer en pleurs d’inconscience.

Quand l’irresponsabilité est le corollaire du discours d’infantilisation…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :