Trumpisme ?

Les commentateurs sont unanimes pour dire que le trumpisme survivra à la défaite électorale de D. Trump.

Trumpisme est à mon sens un terme inadéquat.

Une des électrices de Trump déclarait, comme le pêcheur de Floride (article précédent) que les outrances de l’homme ne la préoccupaient pas. La seule chose qui comptait pour elle, c’était, « ses intérêts personnels » que la politique de Trump favorisait. « America first » = moi.

En d’autres termes, D. Trump, est, dans et par toutes ses démesures, l’expression exacerbée, paroxystique, du capitalisme et de son corollaire : la détestation du commun. Le président sortant vient de signer un décret qui facilite le licenciement des chercheurs qui travaillent pour le gouvernement.

Il n’est pas certain que la victoire électorale des démocrates puisse seulement calmer cette détestation. Le vote Trump a augmenté de plusieurs millions depuis 2016 et la pulsion vers l’abîme n’est pas propre aux USA.

Trumpisme n’est qu’une étiquette qui permet d’esquiver le problème essentiel.

4 commentaires sur « Trumpisme ? »

  1. Permettez-moi en tant qu’Etatsunien d’ajouter que de mon point de vue cette mentalité qui ne disparaîtra pas avec l’élection d’un autre président que Trump est issue de deux tares centenaires dont souffre le pays: son fibre anti-intellectuel et la particularité de son racisme invétéré. Oui, le capitalisme, bien sûr. Mais ça est ses prédations, on le trouve partout, y compris en Chine. Mais l’‘originalisme” (comme ils l’appellent) dont se réclame la moitié (très blanche) de ce pays est une nostalgie vitale pour elle, pour cette “majorité silencieuse” des origines colonialistes d’un pays bâti par des Africains pour ces usurpateurs européens qui ont chassé, massacré et pour ainsi dire effacé les Américains (terme encore critiquable, mais que je réserve exclusivement aux indigènes de de continent). Tant qu’on ne confronte pas ces deux cancers, on ne sera pas à même de confronter tous les autres problèmes tant politiques que sociaux et économique.

    J'aime

    1. Merci pour ce point de vue. Je partage votre diagnostic des deux « cancers ». Le capitalisme dont je parle (je l’explique dans d’autres articles et je n’ai sans doute pas eu raison de ne pas le préciser… ) n’est pas la forme qu’il a prise à partir de la fin du 18ème siècle et qui est aujourd’hui planétaire, mais la spécificité humaine qui le génère. Je défends la thèse qu’il est en rapport avec le discours que nous oblige à construire la conscience que nous avons de notre fin. Les deux cancers pourraient bien en être deux symptômes : les dangers que constituent et la pensée et « l’autre » dont l’apparence rend problématique son appartenance à l’espèce humaine, l' »être » humain. Ces deux cancers nous concernent aussi, en Europe.

      J'aime

  2. Le « Trumpisme » pour nous qui devons le subir quotidiennement, est un spectacle permanent et épuisant ! Un spectacle nationaliste dans toute sa splendeur, qui allie chauvinisme patriarchal en faveur du groupe ethnique dominant (Blanc) et promesse de gain matériel pour quiconque rejoint le culte. En effet le seul groupe où une majorité d’hommes et de femmes ont voté pour Trump en 2020 est celui des électeurs blancs. Pour être précis, presque trois électeurs blancs sur cinq sont des supporters de Trump ! Le « Trupisme » est aussi un spectacle sur un thème à succès, celui de la richesse et du pouvoir dont Trump est le modèle– une version de «The Apprentice» son programme de télé réalité, dans laquelle les candidats sont le peuple américain. Spectacle enfin d’une masculinité à la John Wayne, agressive et centrée sur l’intimidation et la domination de l’autre. Cette agressivité semble d’ailleurs avoir séduit une partie de l’électorat masculin noir, hispanique, LGBT même, mais aussi féminin ! (« Women love a fascist, disait Sylvia Plath !) ce qui par rapport à 2016 a créé la surprise et le désarroi chez les démocrates. J’ai bien peur que le « Trumpisme » survive à la présidence Biden et reste une stratégie politique viable. D’ailleurs il nous prévient « Je serai candidat en 2024 ». Ce virus là n’est pas prêt d’être exterminé !!!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :