La conclusion d’Emmanuel Macron

On peut discuter du détail des mesures annoncées mercredi 14 octobre par le Président. Pourquoi l’expression couvre-feu connotée de guerre ? Pourquoi fixer son commencement à 21 h 00 et non à 22 h 00, ce  qui aurait peut-être moins pénalisé les restaurants, les cinémas, les théâtres ?

Cette discussion des détails (qui n’en sont pas pour tout le monde) renvoie au problème de la décision.

Voici, telle qu’elle fut prononcée, la conclusion de l’intervention d’Emmanuel Macron.

« Il y a énormément de raisons d’espérer (1) si on est lucide, collectif, uni (1/7). La raison d’espérer, je vais vous le dire (2) : c’est que nous sommes en train d’apprendre à être pleinement une nation (3) ; c’est qu’on s’était progressivement habitués à  être une société d’individus libres ; nous sommes une nation de citoyens solidaires (4); nous ne pouvons pas nous en sortir si chacun ne joue pas son rôle, ne met pas sa part (5) ; voilà la clé (2)  ; et donc je le dis très clairement, le message que je suis venu passer ce soir (2), c’est que j’ai besoin de chacun d’entre vous (6) que nous avons besoin les uns des autres ; pour trouver des solutions, pour inventer (7) ; pour être citoyen en respectant les règles (7), pour nous-même et pour les autres, mais surtout pour inventer (7) et on sortira de ça en étant une nation plus résiliente ; on va (8)  continuer à surmonter nos défis, on va (8) continuer à régler la crise climatique et la transition climatique (7), on va aussi (8)et on est en train de le faire à apprendre à être une nation (3) plus résiliente qui va (8) produire de l’économie de la vie sur son territoire à nouveau, on va reproduire des médicaments, des matériaux nécessaires (4/9), qui réapprend à se protéger et à surmonter cette crise, comme les autres. On sortira plus fort parce qu’on sera plus uni. (10) Voilà… mon… Si j’avais un message à passer à mes concitoyens, c’est ça, nous avons besoin les uns des autres, on s’en sortira ensemble. »

1 L’espoir renvoie au désespoir. Impossible de prononcer l’un sans évoquer l’autre. Espérer et désespérer renvoient à l’incertitude, donc donnent à collectif,  uni une dimension d’attente quasi religieuse. Image d’un peuple rassemblé, la tête levée vers le ciel, angoissé par l’espoir/désespoir d’une réponse transcendante incertaine.

2 Je vais vous le dire renvoie au christique « En vérité je vous le dis ». Idem pour « voilà la clé », pour « je vous le dis très clairement… »

3 Nous sommes en train d’apprendre… Jusqu’ici, donc, et depuis 1789,  nous n’aurions pas été pleinement une nation.

4 Individu libre est présenté comme antinomique de citoyen solidaire. On s’était habitué (= une faute commise dans un moment de l’histoire, un moment d’égarement) s’oppose à nous sommes (= l’essence de ce que nous sommes) : même connotation religieuse dans la présentation du péché contre nature… qui renvoie à la faute, donc à la punition.

5 Jouer son rôle, langage du théâtre. Quel est ce rôle ?  Ne met pas sa part : part de quoi, exactement ? (voir 7)

6 J’ai besoin de chacun de vous : le Je, à la fois présidentiel et personnel, se substitue ou s’identifie à la Nation.  Le Nous arrive en seconde position.

7 Trouver, inventer, respecter les règles renvoie au lucide, collectif, uni de la première phrase. Les deux premiers verbes correspondent au premier adjectif, le troisième verbe au deux autres adjectifs : lui, le chef est lucide, il trouve et invente (actif), nous, le collectif uni, respectons ce qu’il a trouvé et inventé. Nous sommes dans l’obéissance. C’est peut-être la définition du rôle que chacun doit jouer (passivité).

8 Les quatre on va (futur imprécis) renvoient à l’espoir/désespoir du 1 d’autant que continuer à régler la crise climatique n’apparaît que comme une formule creuse. Ceux qui ont participé à la Convention sur le climat commencent à dire que l’accord d’E. Macron avec la quasi-totalité des propositions n’est qu’un mot non suivi d’effets, de la poudre aux yeux.

9 Que veut dire Produire de l’économie de la vie ? Sur son territoire à nouveau signifie qu’on a cessé de la produire, comme les médicaments qu’on va donc reproduire. Même connotation de faute (4) et promesse de renouveau avec la connotation patriotique régressive (cf. articles sur cette question).

10 Plus unis, par quoi, exactement sinon par l’obéissance aux décisions prises par le chef ? (cf.7)

Même si son discours n’était pas lu, nul doute qu’il était préparé et qu’il représente le fond de sa pensée.

Il n’y a rien qui non seulement dise, mais encore laisse seulement entendre que la nature des rapports que nous avons dans le cadre du système capitaliste pourrait être un problème, sinon le problème majeur.

E. Macron constate, sur l’air du fatalisme, que la Covid frappe davantage les plus défavorisés. Eh oui ! Que voulez-vous, ils vivent dans des conditions matérielles qui favorisent la contamination ! N’est-ce pas un peu leur faute ? (cf. Salauds de pauvres ! Autant-Lara – La traversée de Paris – 1956). Ou bien, après tout, n’est-ce pas une loi de la nature ? Hum ? La Covid, un agent de la sélection naturelle ? Ce n’est évidemment pas ce qu’il a dit, mais, ne pas dire et laisser entendre, n’est-ce pas le langage de l’hypocrisie ?

Et du déni.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :