René prépare le barbecue

Régulièrement, une voix niaiseuse, diraient nos cousins québécois, vient annoncer sur France Culture la même information surprenante : René prépare le barbecue

Au début, j’ai cru qu’il s’agissait d’un message particulier destiné à un René qui ignore que la cuisson au charbon de bois peut-être dangereuse pour la santé. Ou alors gênante pour les voisins. Surtout s’il envisage de griller des sardines. Et en plus si le vent souffle dans le mauvais sens…Sans parler du risque d’incendie.

Après une écoute plus attentive, je me suis dit que le message avait une autre teneur. En effet, le présent utilisé  dans  cette information récurrente ne pouvait être qu’un présent de répétition. Je me suis donc dit que le message visait un TOC : il y avait, quelque part, un René qui  n’arrêtait pas de préparer son barbecue, comme d’autres n’arrêtent pas d’aller voir s’ils ont bien éteint le gaz.

Et puis, réalisant que nous entrions en automne, que le temps des barbecues était celui de l’été dans les campings, je me suis dit que René avait dû rentrer chez lui, que le message n’avait donc plus lieu d’être… et donc,  que c’était un employé de France Culture qui souffrait du trouble obsessionnel compulsif ! A heures fixes, il posait le bras de l’électrophone sur le disque ou appuyait sur le bouton du magnétophone sur lesquels avait été enregistré le message !

J’ai aussitôt appelé France Culture.

J’ai expliqué, sans doute avec un peu de passion, comment quelqu’un, dans un coin de studio, ou dans une soupente,  ne cessait de diffuser une information obsolète susceptible de nuire à tous les René, surtout ceux qui préparent des barbecues en été dans les campings.

Une personne très gentille, mais vraiment très gentille, m’a informé d’une voix très douce en ne cessant de me demander des nouvelles de ma santé,  qu’il n’y avait plus d’électrophone, ni de magnétophone depuis très longtemps,  et que le message avait pour but d’aider à prévenir la propagation du virus.

Ah ?  Mais alors, ai-je demandé, comme je ne m’appelle pas René et que je ne prépare jamais de barbecue, je ne risque rien ?

La même gentille voix m’a conseillé d’appeler le numéro des urgences.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :