Robert, Juliette, Cate… et les autres

Leurs noms de famille : de Niro, Binoche, Blanchett. Avec deux cents autres artistes et scientifiques, ils lancent dans Le Monde un appel intitulé « Non à la normale »

Extraits :

« La catastrophe écologique en cours relève d’une « méta-crise » : l’extinction massive de la vie sur Terre ne fait plus de doute et tous les indicateurs annoncent une menace existentielle directe. A la différence d’une pandémie, aussi grave soit-elle, il s’agit d’un effondrement global dont les conséquences seront sans commune mesure. »

« Le consumérisme nous a conduits à nier la vie en elle-même : celle des végétaux, celle des animaux et celle d’un grand nombre d’humains. La pollution, le réchauffement et la destruction des espaces naturels mènent le monde à un point de rupture. Pour ces raisons, jointes aux inégalités sociales toujours croissantes, il nous semble inenvisageable de « revenir à la normale ». La transformation radicale qui s’impose – à tous les niveaux – exige audace et courage. Elle n’aura pas lieu sans un engagement massif et déterminé. A quand les actes ? C’est une question de survie, autant que de dignité et de cohérence. »

– la première question que pose ce texte concerne ce qui est appelé « la normale ». Norma (latin) désigne l’équerre, puis la règle et la loi. La norme est définie selon des paramètres.  En l’occurrence des paramètres qui définissaient un ensemble de règles qui permettaient de vivre… et ne le permettent plus. Quels sont ces paramètres ?

– la seconde concerne la cause désignée : le consumérisme, pris ici non dans son sens originel de défense des consommateurs, mais dans celui de « société de consommation ». Qu’est-ce qui produit la société de consommation ?

– La troisième, la solution : pour cette « transformation radicale », qui  « exige audace et courage » soumise à « engagement massif et déterminé »  « Nous appelons donc solennellement les dirigeants et les citoyens à s’extraire de la logique intenable qui prévaut encore, pour travailler enfin à une refonte profonde des objectifs, des valeurs et des économies. » Quelle est cette « logique intenable », quels sont les moyens pour s’en « extraire », quels sont ces « objectifs », ces « valeurs » et ces « économies » qu’il faut refondre ?

« A quand les actes ? » Quels types d’actes ?

La tonalité de cet appel est sans aucun doute à la mesure de la gravité et de l’ampleur du problème : celle de l’urgence que réclame, si les diagnostics sont jutes, ce qui apparaît être une question de vie ou de mort, notamment pour l’humanité.

Mais que proposent concrètement ces personnalités ?

Rien, sinon des exhortations.

La « norme » évoquée est celle qui régit notre rapport à l’objet. L’objet, c’est ce qui n’est pas nous, qui est extérieur à ce que nous sommes. Ce rapport détermine à son tour le rapport production / consommation qui évolue au fil du temps et qui est réalisé aujourd’hui dans le système qu’on appelle le capitalisme : il faut produire pour consommer pour alimenter la production et ainsi de suite, pour la croissance, mesurée par le Produit Intérieur Brut

Si nous voulons changer la norme, il faut donc changer le rapport à l’objet, donc examiner pourquoi ce qui n’est pas nous est devenu un mode d’existence.

Autrement posé : s’il est nécessaire d’avoir (de l’oxygène, de la nourriture, un abri etc.), pourquoi avons-nous besoin, à des degrés divers, de confondre notre être avec l’avoir ?

 « S’extraire de la logique intenable qui prévaut encore » suppose qu’on affronte le réel, têtu, tenace, celui qui nous est spécifique (le discours obligé de la conscience, propre à notre espèce, de notre mort) dont la fuite nous conduit à nous entourer des protections illusoires que sont les objets quand ils deviennent des accumulations addictives.

Je développe cette analyse dans d’autres articles…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :