Journal de vacance   (14,15,16 août…et +)

L’imprévu a ceci de très énervant qu’il ne prévient pas. Il te vous tombe sur le coin de la figure (c’est une manière de parler, la figure pouvant se situer n’importe où entre bout des pieds et celui de la tête) alors que vous ne lui demandez rien et alors que vous vous êtes en train de vérifier si les lentilles au menu du dîner du samedi soir 13 sont cuites. Entre dur et mou, ça se joue très vite. Le dimanche 14, Sunday is closed, et en France, dans le cas où vous voudriez contacter votre médecin, le lundi 15 est comme un dimanche. J’ouvre une parenthèse. Le lundi au soleil c’est une chose qu’on n’aura jamais, est donc une assertion un peu rapide. Je passe sur « une chose ».  Et je ne parle ni de Pâques ni de Pentecôte.  Je referme. C’est dire que les imprévus ne sont pas tous le même nature ; il y a les anodins et les pervers. Le mien était donc un pervers, d’autant que Ballyvaughan ignore ce qu’est une pharmacie. En revanche, Kinvarra, à une vingtaine de kilomètres, en possède une et une charmante pharmacienne avec laquelle la conversation fut, le 15 – c’est pourtant un pays de tradition catholique, mais ils ignorent l’assomption de la Vierge – grandement facilitée par le dictionnaire/traduction ouvert sur le smartphone. Comment faisait-on avant pour trouver les termes exacts de la pharmacopée en pays étranger ? C’est également vrai pour acheter par Internet un double billet sur un ferry qui a l’avantage de partir le mercredi. L’inconvénient, c’est que toutes les cabines sont déjà prises. Nous ne pourrons disposer que d’un siège couchette. Encore un imprévu.  Mais la parade est beaucoup plus facile : ces sièges sont à peu près ceux des 1ères classes dans les avions. Il suffit donc de se convaincre qu’on est dans une cabine d’avion, et qu’on pourra donc (essayer de) dormir dans des conditions plus confortables que coincé dans un siège « de catégorie économique », plié en deux ou en quatre, tout dépend de la longueur des jambes. Et puis, le voyage devrait passer beaucoup plus vite.

Après…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :