J.O.

 « On nous enlève une part réjouissante du sport, mais il ne faut pas oublier pourquoi on fait du sport », a résumé le décathlonien français Kevin Mayer, à l’annonce du huis clos. (extrait de la Une du Monde du 23.07.2021 intitulé : Tokyo 2021 : les Jeux olympiques sans la fête)

Ma contribution

Le sport n’est pas réductible à la compétition et c’est bien de cela qu’il s’agit :   la compétition sans public est un non-sens et les raisons financières qui ont conduit à son maintien dans de telles conditions posent donc la double question du rapport sport/compétition et compétition/finances. Si l’absurde n’est pas une nouveauté, ces JO en sont une illustration pathétique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :