La religieuse de Pontcallec

« Le Vatican n’a pas donné suite au « recours » d’une dominicaine de Pontcallec (Morbihan), mère Marie Ferréol (née Sabine Baudin de la Valette), qui s’était adressée au pape François après son renvoi brutal et sans explication des dominicaines du Saint-Esprit, communauté traditionaliste qui coiffe « Le Vatican n’a pas donné suite au « recours » d’une dominicaine de plusieurs établissements d’enseignement comme l’école Saint-Pie-X à Saint-Cloud, dans les Hauts-de-Seine. Parvenue à l’intéressée vendredi 18 juin, l’annonce de cette sanction, aussi rare que radicale, a été faite le lundi soir suivant aux autres sœurs de l’Institut.  » (A la Une du Monde – 23.06.2021)

L’article a suscité une centaine de contributions.

La mienne :

A tout le moins une confusion : l’injustice dont est/serait victime cette personne est présentée, de manière plus ou moins implicite et subliminale, comme une contradiction avec l’institution qui la commet/commettrait, et certains contributeurs de s’indigner véhémentement. Mais où et quand l’église a-t-elle jamais été une institution préoccupée de la cohérence entre les principes dont elle se réclame et ses actes ? Curieux, n’est-ce pas, cette tendance à projeter dans l’institution ecclésiastique une éthique qui est radicalement étrangère et contraire à  ce qui la constitue, à savoir le contournement, à tout prix d’irrationalité, du problème que nous pose la/notre mort.

Qu’allait-elle faire dans cette galère ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :