Afghanistan

L’intervention étrangère dans un pays en crise politique, quels que soient les troubles et leur importance, ne sert jamais qu’à les accentuer et/ou à provoquer le chaos. La liste des exemples qui en témoignent est bien connue et depuis longtemps. Les troubles politiques sont, in fine, le produit du pays lui-même qu’il est le seul à pouvoir régler. Le « devoir d’ingérence » (je ne parle pas de l’aide humanitaire, ponctuelle) n’est qu’un slogan moral qui – outre la bonne conscience – ne sert qu’à couvrir d’autres intérêts.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :