Procès Trump : Le dilemme du parti républicain

Si D. Trump avait explicitement appelé à un coup d’état qui eût réussi, il en aurait forcément revendiqué la responsabilité sans que la question de sa culpabilité ne soit même envisagée. Ce qui revient à dire que s’il est acquitté, le parti républicain valide implicitement la possibilité d’un coup d’état, sauf à nier la responsabilité de D. Trump. Seulement, vu les documents qui en attestent, et ils semblent accablants, il n’est pas possible de la nier sans  reconnaître du même coup son irresponsabilité politique. Seulement, la reconnaître revient à reconnaître du même coup celle du parti qui continue à le soutenir. Un dilemme, donc, de type cornélien, mais qui, comme pour Rodrigue, n’a rien d’obligatoire, et n’est en réalité que le résultat, pour l’un, d’un choix personnel de type éthique,  pour les autres, d’une décision collective, de type politique.

2 commentaires sur « Procès Trump : Le dilemme du parti républicain »

  1. L’irresponsabilité politique du parti républicain n’a d’égale que l’ineptie renversante des avocats de la défense qui ne croient pas eux-mêmes à leurs arguments. Quant au parti républicain il semble avoir perdu la bataille de l’opinion. Développement intéressant : Un deuxième parti conservateur pourrait voir le jour.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :